Rincer le circuit eau de mer du moteur diesel

Un moteur diesel chauffe énormément, c’est un moteur à explosion – combustion, ou moteur thermique. Il faut savoir que la température dans une chambre de combustion (dans un cylindre) de moteur diesel atteint 700 à 900°C, et même 1500°C au moment de l’explosion !

Cette température est atteinte en comprimant très fortement de l’air à l’aide d’un piston dans un cylindre. Une fois l’air porté à environ 600°C, le carburant est injecté sous la forme de fines gouttelettes, il s’enflamme et explose alors presque instantanément. Cette explosion spontanée distingue le moteur diesel du moteur essence, qui de son côté nécessite une étincelle pour faire exploser le mélange.

L’explosion repousse violemment le piston, le mécanisme est lancé, la réaction en chaîne sur plusieurs cylindres et pistons fait que le moteur « tourne ».

Refroidissement à l'air

C’est bien joli mais avec de telles températures, le moteur et ses divers composants sont soumis à des contraintes très importantes. Il nous faut refroidir tout ça.

On inclut donc au sein même du moteur un circuit d’eau, dont le but est de capter la chaleur au cœur même du moteur pour l’évacuer.

Dans un véhicule terrestre, cette eau passe ensuite dans un « radiateur » (oui c’est pour refroidir), qui va recevoir l’air passant par la calandre à l’avant du véhicule. L’eau est donc refroidit par la circulation de l’air. Et quand le véhicule est à l’arrêt, on a un ventilateur qui s’allume automatiquement, toujours pour refroidir ce circuit d’eau, autrement appelée « liquide de refroidissement ».

Ce fameux liquide de refroidissement, c’est bien de l’eau, avec essentiellement des additifs antigels et anticorrosion, qui se révèlent quand même très utiles.

Dans un moteur de bateau, le circuit de ce liquide de refroidissement est appelée circuit « eau douce ».

Dans un bateau

Pour installer un moteur de ce genre dans un endroit fermé, il a fallu trouver une alternative au refroidissement à l’air.

En fait pour faire un moteur de bateau, on prends un moteur classique, et on lui ajoute un circuit « Eau de Mer » (EDM). Celle-ci va circuler dans un « bac » appelé « échangeur thermique » qui comme son nom l’indique a pour but de transférer la chaleur de l’eau douce du moteur vers l’eau de mer qui est donc aspiré puis évacuée.

Hormis les divers tuyaux, les principaux éléments de ce circuit EDM sont :

  • Une crépine située sous le bateau
  • Une vanne permettant de couper le circuit
  • Un filtre
  • Une pompe, autrement appelée « turbine » ou « impeler »
  • Un échangeur thermique (l’eau de mer y circule dans une multitude de petits tubes)
  • Un coude d’échappement

Et voilà !

Rincer le circuit Eau de Mer

Le truc avec ce circuit, c’est que si vous n’utilisez pas votre moteur pendant un trop long laps de temps, il faut évacuer l’eau de mer. En effet, le risque, c’est de voir les petits tuyaux de l’échangeur se boucher, et l’eau progressivement moins bien circuler, voir plus du tout.

À noter qu’un moteur mal refroidit chauffe beaucoup, ce qui est très mauvais pour lui. Cela peut bien sûr déclencher diverses pannes et défaillances, et avoir des conséquences désastreuses.

Il faut donc rincer ce circuit à l’eau douce ! Certains le font après chaque sortie, c’est vous dire ! De notre côté, nous faisons ça « à l’hivernage », quand nous prévoyons de ne pas utiliser le moteur pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois…

Bien sûr, si vous êtes dans un pays où il gèle, c’est une mauvaise idée de laisser de l’eau dans le circuit, ce qui pourrait l’endommager en gelant à l’intérieur. On ajoute alors au moment du rinçage, juste avant de couper le moteur, un liquide antigel qu’on pourra laisser dans le circuit tout l’hiver sans souci.

En attendant, je vous ai donc préparé une petite vidéo dans laquelle je vous montre comment je fais ça à bord de FIDJI.

Au fait, au début je parle d’un vase d’expansion en montrant l’arrière du moteur, c’est une erreur, en fait je parle juste d’un filtre EDM, tout simplement.

Bon visionnage !

Durée de la vidéo : 9:21

Retour haut de page