Organisation de la cuisine à bord – Matériel indispensable

La cuisine de FIDJI

Des rangements bien organisés.

Il est beaucoup plus paisible et facile d’avancer dans la préparation de toute chose lorsque l’on a passé le temps adéquat à la réflexion, cela permet de s’organiser avec moins de stress et plus d’efficacité.

Je prends pas mal de notes sur un petit carnet (ça évite les feuilles volantes et je ne possède pas de smartphone pour les prises de notes) quand je ne veux pas oublier ce qui me parait essentiel à ce moment-là.

Ça m’aide à faire des plans, des listes et en plus ça me permet de me détendre : C’est noté donc je vais m’en souvenir ! Il suffit ensuite de ne pas perdre son carnet.

Une relecture de ces notes avant de dormir permet au cerveau d’y mettre de l’ordre et il n’est pas rare qu’au matin ça s’organise mieux. Comme nous voyageons à deux, l’avis de mon coéquipier facilite la mise en place puisqu’alors on s’est mis d’accord.

Lui aussi doit se sentir bien dans cet espace et trouver facilement tout ce qu’il contient. Car même si je passe plus de temps que lui à imaginer des plats ou refaire ceux de mes mère et grand-mère, Patrick n’hésite pas à y mettre son grain de sel (de Guérande).

Sur un voilier (idem dans un camping-car ou une roulotte si on y vit à l’année ou plusieurs mois) les rangements sont souvent difficiles d’accès. Les coffres se trouvent sous les banquettes. Les équipets sont sombres. Les placards souvent assez petits. Il faut donc bien réfléchir à ce qui doit rester le plus accessible possible. Les espaces de rangement les moins pratiques ne devront pas avoir besoin d’être ouverts tous les jours.

Sur un voilier il y a beaucoup de « cachettes ». Chaque espace est optimisé et on évite d’emmener du matériel superflu. Voici comment ça se passe dans notre cuisine.

La suite est accessible aux abonnés : CONNEXION

Pour accéder à tous nos articles : S'ABONNER

Retour haut de page