Introduction à notre voyage culinaire

Toute aventure sollicite tous nos sens, liés les uns aux autres sans distinction. L’odeur du citron vert, de la muscade, de la coco, la texture d’une sauce, les couleurs d’un plateau de fruits ou d’un poisson fraîchement pêché, tout cela exacerbe nos sens et nous met l’eau à la bouche …

Je vous propose de me suivre au gré des escales, de La Rochelle à la Nouvelle Calédonie.

Chaque pays, chaque région, chaque ville ou village, chaque famille possède ses spécialités, ses secrets culinaires. On se passe les recettes entre nous, amoureux de la table. Et quel plaisir de constater que nos hôtes se régalent.

Dès les Canaries nous avons découvert de nouvelles saveurs moins connues sur le continent. Et dès le passage du Tropique du Cancer, toutes les îles que nous allons découvrir, toutes les escales le long des côtes et des îles de la mer Caraïbe et de L’océan Pacifique vont garnir notre panier d’exotisme et ce jusqu’en Nouvelle Calédonie.

Contre toute attente, je suis à mon tour devenue exotique pour nos hôtes qui se sont régalés de mes recettes « françaises ». Je n’avais pas pensé alors, au tout début de cette aventure que je pouvais donner autant que ce que je recevais ! Franchement, c’est génial !

Enseigner l’art des bocaux et découvrir en échange comment consommer ces nouveaux végétaux, comment faire cuire le riz avec le lait du coco (au masculin dans les îles polynésienne) fraîchement râpé, expliquer comment obtenir un taboulé avec une semoule juste gonflée à souhait tout en apprenant à vider un troca, à pêcher des varos, déguster ensemble ma tarte au citron accompagnée de la glace au corossol de Mihi, voilà de quoi enchanter une telle aventure !

Autour d’un repas des liens se créent. On dit que le ventre est notre deuxième cerveau. Je pense que tout est lié : le ventre parle à la tête et réci- proquement. Le bien-être de l’un favorise le bien-être de l’autre.

D’îles en îles, d’escales en escales, même si nous retrouvons essentiellement les mêmes fruits et légumes, s’ajoutent toujours une nouvelle façon de les préparer, une nouvelle façon de les assaisonner. Les tubercules ou même le riz prennent des couleurs et des saveurs distinctes au gré des rencontres.

Et maintenant à vos tabliers !

Retour haut de page