URGENT – 7 août 2020 – Marée Noire en cours à l’Île Maurice

Marée Noire à l’Île Maurice

Depuis hier, 6 août, c’est la consternation, une fois de plus. Alors que Beyrouth vient de subir une explosion hallucinante, une marée noire est en train de se propager dans le sud-est de l’île Maurice. Celle-ci fait suite au naufrage du minéralier WAKASHIO, le 25 juillet 2020. 

Nous ne sommes bien sûr pas en mesure d’en tirer quelques conclusions définitives, mais il semble bien que la connerie humaine soit une fois de plus la cause de ces désastres.

Voilà deux semaines que le navire WAKASHIO, minéralier de 300 mètres de long par 50 mètres de large (!!!), bien entendu immatriculé à Panama, est échoué sur le récif, face à la pointe d’Esny dans le sud-est de l’île Maurice.

Et il faut attendre que la coque de celui-ci se déchire pour faire réagir quelques médias et avec eux, quelques politiques …

…Pour qu’on en entende vaguement parler, en ce qui me concerne c’était hier soir via un tweet d’un député européen, Mr Younous Omarjee. Car même aujourd’hui, deux semaines après l’échouement, cette information reste encore confidentielle. Le risque énorme que court ce bijou de lagon ne fait pas la une. On lui préfère le rebond du virus comme pratiquement CHAQUE JOUR, actualité toujours à la une par exemple du journal Le Monde en ce 7 août 2020.

Pourtant, il suffit de chercher un peu sur les réseaux sociaux, on trouve aisément de nombreuses images de particuliers sur place et de médias locaux. Je vous laisse apprécier par vous-même la gravité de la situation.

Marée Noire à l’Île Maurice
Marée Noire à l’Île Maurice
Marée Noire à l’Île Maurice

Mais deux semaines après l’événement, où sont les explications ?? Comment est-ce possible une chose pareille ?? Où est la trace AIS de ce navire qui est monté TOUT DROIT, de face, et semble-t-il a bonne vitesse, sur le récif alors qu’il était soi-disant en panne de moteur ??  Il aurait été retourné depuis pour être face à la houle ?? Qui a pris cette décision, et pourquoi ?? Pourquoi l’équipage du WAKASHIO n’a-t-il pas tenté de mouiller ses ancres alors que la profondeur le permettait ?? Où est le rapport de mer du capitaine, où sont les témoignages de l’équipage ?? Que font nos médias ??

Notre système à quelque chose de pourri, quelque chose qui empêche la prévoyance et l’anticipation. Quelque chose qui déresponsabilise ceux qui devraient porter les responsabilités. Quelque chose qui fait que seul le présent et le court terme compte.

Quelque chose qui fait que même quand un navire est échoué sur un récif pendant plusieurs jours et qu’il est encore temps de le vidanger et/ou de le déséchouer, on va plutôt attendre que sa coque se déchire et qu’il pisse son pétrole ou son quelconque contenu pour commencer tout doucement à réagir.

J’imagine les négociations pour savoir qui va payer…

Et cette caricature de réaction politique locale, il y a encore quelques heures, malgré l’évidence des images :

« D’après le média mauricien l’Express, le gouvernement se veut cependant rassurant, et affirme qu’il « n’y a pas de risque de marée noire ». » 

Je vous laisse apprécier ces propos au regard de ce type de vidéo publiée dans la foulée par les habitants de l’île, qui essayent de faire quelque chose, de protéger leur île face au désastre en cours.

Tout est sous contrôle, on a la situation en main

Maintenant, les autorités de l’île Maurice (dénoncée par nombre de pays africain comme paradis fiscal (voir cet article de juillet 2019)), semblent complètement inconscientes et démunies face à cet énorme minéralier, que l’océan attaque sans relâche et qui a donc toutes les chances de complètement s’ouvrir et de déverser ses milliers de tonnes de cargaison noire, toxique, et tueuse dans les eaux magnifiques de ce lagon.

Comment peut-on prétendre avoir la situation en main quand, depuis deux semaines, un navire est en train de s’éventrer ainsi devant sa porte et que la situation s’aggrave de jour en jour ?

Je suis terriblement triste, pour Beyrouth, pour l’île Maurice. Et terriblement en colère face à la NON-gestion PRÉSENTE des crises qui ne manqueront pas de survenir DEMAIN.

Et c’est sans parler de la médiocrité de nos médias de masse, qui malgré les subventions massives qu’ils reçoivent, ne nous informent pratiquement plus de rien, alors que nous sommes obligés de passer par Twitter, Youtube et Facebook pour tenter de savoir un minimum ce qui se passe.

Marée Noire à l’Île Maurice

Le monde n’a jamais autant croulé sous les milliers de milliards d’argent sorti de nulle-part, mais en 2020, dans un paradis fiscal comme Maurice, une île à moins de 100 MN d’un département français qui s’appelle La Réunion, on n’a toujours pas de quoi vidanger et déséchouer un navire échoué sur un récif.

Pour subventionner les industries fossiles par contre, alors là pas de problème ! Regardez donc la Une du journal Médiapart du 3 août, il y a seulement 3 jours :

Qu’on ne vienne pas me dire que nous n’avons pas les moyens !

On n’a toujours ces pavillons de complaisances.

On n’a toujours pas de quoi faire payer les responsables.

C’est TOUJOURS la nature, l’environnement et les collectivités qui payent et qui subissent les conséquences.

 C’est affligeant.

C’est « après moi le déluge ».

Marée Noire à l’Île Maurice
Marée Noire à l’Île Maurice

Nous n’héritons pas la terre de nos ancêtres.

Nous l’empruntons à nos enfants.

Patrick Belliot et Isabelle, qui se joint à moi dans ce cri du cœur.

Retour haut de page