2. La Rochelle – La mouclade au pineau

FIDJI à La Rochelle
Après des mois de préparation, le 18 septembre 2008, nous quittons le port de La Rochelle.

La Rochelle, belle et rebelle ! Où j’ai passé toute ma vie. Ses rues aux arcades, sa Grosse Horloge, son Hôtel de Ville, ses parcs…. Et ses tours, sentinelles du vieux port !

Je la connais par cœur, j’y suis heureuse ! La majorité de ma famille et de mes amis s’y trouvent.

Et puis on y mange bien. On y trouve des spécialités de poissons, de fruits de mer et de crustacés, à déguster sur le port et dans les rues du centre- ville. Le resto de mon enfance, c’était le Bar André. Je prenais toujours une sole aux amandes….

Grand port de plaisance, nombreux sont les bars où l’on rencontre des marins, de vieux loups de mer ou des gens en quête d’histoires, d’aventures. Ces derniers mois je les ai écoutés plus que de coutume. Je ne suis jamais partie à l’aventure sur les mers. J’ai tant à apprendre.

La Rochelle a une spécialité culinaire incontournable : la Mouclade Charentaise, celle parfumée au Pineau des Charentes. Pour la réaliser il faut mettre dans son panier les délicieuses moules de bouchots de la région ! Ce sont les meilleures ! Et la bonne saison pour les déguster, c’est l’été. On ne s’en est pas privé car on ne sait pas quand on pourra à nouveau en retrouver dans notre assiette.

Nous trinquons d’un petit verre de Pineau des Charentes, le rouge, c’est celui que je préfère !

Une dernière nuit dans le vieux port puis au matin il faut y aller.

Les amarres larguées, nous passons silencieusement entre les deux tours. Beaucoup d’émotion dans le cœur… 1000 ans d’histoire nous regardent. Nous n’osons pas regarder derrière nous…

La prochaine escale est prévue au Pouliguen.

La Mouclade Charentaise

La mouclade charentaiseImage : The happy cooking Friends – MISTERGCOOKER

Ingrédients

  • 3kg de moules de bouchot
  • 2 Échalotes
  • 50g de beurre
  • 1 verre de pineau blanc des Charentes
  • 1 cuil à café de poivre
  • 1 cuil à café de maïzena
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 bol de jus de cuisson des moules filtré
  • 1 cuil à café de curry
  • 25cl de crème fraîche

Méthode

Si vous avez la possibilité de rafraîchir vos moules dans un seau d’eau de mer propre et claire durant quelques heures avant de les consommer, elles n’en seront que meilleures. Au moment de la préparation, bien gratter les moules, se débarrasser de celles qui restent ouvertes, les rincer.

Faire revenir les échalotes coupées en petits morceaux dans un peu de beurre, ajouter les moules, le verre de Pineau blanc des Charentes et le poivre.
Quand elles commencent à s’ouvrir, conserver 1 moule entière par personne et enlever une coquille sur 2 de chaque moule. Les disposer dans le plat de service et les maintenir au chaud sans les cuire davantage. Récupérer un bol du jus de cuisson, filtré.

Faites fondre le restant du beurre dans une casserole et ajouter la maïzena préalablement délayée dans un peu d’eau froide, en délayant avec un fouet jusqu’à ce que le mélange soit mousseux. Ajouter alors le bol de jus de cuisson des moules et le curry. Laissez épaissir à feu très doux pendant 5 minutes.

Dans un bol mélanger le jaune d’œuf, le jus de citron et la crème fraîche. Une fois bien mélangé, incorporer doucement la sauce bien chaude et verser la préparation sur les moules. La moule entière servira de pince pour manger les autres !

À noter : les moules sont naturellement salées ! Et le curry aussi ! Donc, surtout ne pas saler, ni resaler. Si la sauce vous semble trop salée rajouter un peu d’eau.
Et si vous souhaitez tropicaliser la recette, remplacez la crème fraîche par de la crème de coco ! C’est délicieux aussi !

Et pour trinquer

Un petit Pineau des Charentes et plus précisément de l’île de Ré, accompagné de petites boules de melon bien frais.

Pour les amateurs de bières, laissez-vous tenter par : La bière de Ré et/ou la Rieuse de La Rochelle

Et pour le digestif, l’incontournable cognac des Charentes !

Régalez-vous, et à bientôt !

Retour haut de page