Contact : info@mata-i-nautisme.fr

Eclipse totale de lune

Eclipse totale de lune
1 février 2018 Patrick Belliot
Eclipse de lune 5

Eclipse totale de lune en Nouvelle Calédonie

Hier soir le 31 janvier 2018 à partir de 23h00 et pendant près d’une heure et demi, nous avons eu droit à un spectacle grandiose. Un spectacle céleste à grande échelle puisque l’ombre de la terre a progressivement recouvert une pleine lune particulièrement grosse et éclatante.

Celle-ci tourne autour de la terre en 27,3 jours. Cette orbite ne forme pas un cercle mais une ellipse, ce qui fait qu’au plus près (périgée) elle est à environ 357000 km de la terre, alors qu’au plus loin (apogée), elle est à 407000 km. Elle peut donc paraître plus ou moins grosse. En ce moment, elle est presque au plus près, à 359000 km !

Ci-dessous, la différence de taille entre la lune à son périgée et à son apogée (source Wikipédia)

Comparaison taille lune Apogée Périgée

 

Comment ça marche une éclipse ?

“La Terre produit une zone de pénombre et une zone d’ombre situées dans la direction opposée du Soleil. Si la Lune ne passe pas systématiquement tous les mois dans ces zones, c’est parce que le plan de son orbite autour de la Terre ne coïncide pas avec le plan de l’orbite de la Terre autour du Soleil. Mais ces deux plans se croisent à intervalles réguliers, donnant lieu soit à des éclipses de Soleil quand ce croisement a lieu du côté éclairé, ou bien à des éclipses de Lune quand il a lieu du côté ombragé. Une éclipse est totale lorsque l’alignement des trois corps est parfait, sinon, elle n’est que partielle”.

Et pourquoi cette couleur rouge lors d’une éclipse de lune totale ?

La fine couche d’air et de gaz qui entoure la Terre (l’atmosphère) réfracte et absorbe la lumière. Elle est composée de différentes longueurs d’ondes qui réagissent différemment et d’autant plus que l’épaisseur traversée est importante. De plus, l’atmosphère absorbe les longueurs d’onde différemment, plus le bleu que le rouge, ce qui rend nos coucher et lever de soleil rougeoyants !
Des explications et un shéma que j’ai trouvé sur le site “ça se passe là haut” que je vous invite à découvrir si vous souhaitez en savoir plus !
Shema d'une éclipse de lune

Observation de l’éclipse depuis Koumac

Donc avec cette pleine lune énorme en ce moment, le spectacle de l’éclipse s’annonçait vraiment sympa. Voilà une photo prise juste avant que ça commence.

Lune

Si on ajoute le fait que nous sommes en Nouvelle Calédonie, que le ciel de Koumac est particulièrement limpide et préservé des pollutions lumineuses (en particulier depuis que les lumières de la marina sont en panne), et que la température à minuit est proche de 25°C, on est pas loin des conditions idéales pour l’observation.

Tout a commencé avec une ombre apparue en bas à droite. Puis elle s’est propagée progressivement jusqu’à ce que le puissant rayonnement lunaire, ce “phare” qui faisait qu’on y voyait pratiquement comme en plein jour, fut complètement caché par l’ombre de notre TERRE…

Eclipse de lune

Eclipse de lune

Eclipse de lune

Voilà, c’était top, hormis le fait que je ne sais toujours pas prendre de photos de nuit correctement et que les moustiques n’étaient pas encore couchés, nous étions aux premières loges pour observer notre ombre sur la lune !

Rendez-vous pour une prochaine éclipse de lune, mais cette fois nous serons en métropole, le 27 juillet 2018 !

En attendant, je ne sais pas vous mais moi ces images et cet évènement me donnent une furieuse envie de réécouter un de mes albums préférés :  “The dark side of the Moon” – Pink Floyd.

Quel pied !

Patrick Belliot

Mata’i Nautisme

Partager